biographie de Claude François – biographie de Claude François - Œuvres de Claude François - Biographie détaillée de Claude François – Courte biographie de Claude François
Accueil Mes-Biographies

Biographie de Claude François

Biographie détaillée de Claude François

Biographie de Claude-François
Biographie de Claude François
Claude François est né le 1er février 1939, à 6 h 05, madame François met au monde à la clinique d'Ismaïlia un énorme bébé de plus de 4 kilos.

Claude vit sa petite enfance dans une des magnifiques villas de la Compagnie du Canal de Suez en compagnie de nombreux domestiques et dans une atmosphère de luxe.

Son père est employé à la compagnie du Canal de Suez, il est d'origine lyonnaise. Il dirige le trafic et mène une vie très aisée de par sa position sociale.

Sa mère se prénomme Lucia, elle est originaire d'Italie (de Calabre précisément). Elle s'occupe du foyer familial.

A 15 ans, il quitte les frères pour s'inscrire au lycée français du Caire comme externe. Il loue une chambre en face de Radio le Caire où il s'y fourre, écoutant en avant-première les disques français ou américains. Il connaît ses premières aventures amoureuses... la coupe interscolaire d'Égypte de cross...

Il fonde un nouvel orchestre et décroche son premier bac mais pas le second. En 1956,Claude et sa famille quittent l'Egypte de manière un peu brutale, forcés par les autorités (suite à la nationalisation du canal de Suez). Cloclo trouve un 1er emploi comme employé de banque, mais cela ne lui plaît pas, très vite en 1959, il trouve une place de batteur dans l'orchestre de Monte-Carlo. C'est l'époque où il rompt les liens avec son père, déçu par celui qui espérait de son fils une carrière plus étoffée, mais sa mère 'Chouffa' le soutient et croit en lui. Claude vit alors sa passion pour la musique intensément et s'inscrit à l'Académie Nationale de Musique. A force de travail, il devient percussionniste, puis chanteur d'orchestre.

Claude est engagé en 1958 dans un orchestre de jazz comme batteur pour la somme modique de 500 anciens francs. A l'essai pendant une semaine, il reste 6 mois dans le grand orchestre de Louis Frosio à Monte-Carlo et s'inscrit en même temps dans toutes les classes de l'Académie : clarinette, flûte, chant classique, timbales et percussions et harmonie ! Sans oublier les leçons particulières pour la formation de sa voix.

Un soir de spectacle, il rencontre une jeune danseuse anglaise, Janet Woollacott, de laquelle il tombe amoureux et l'épousera le 5 novembre 1960. Toute la famille de Claude sera présente, même Aimé (son père) qui ne lui parlait plus depuis 2 ans !

Malheureusement, ce dernier décédera en mars 1961 d'une maladie des poumons. Claude en sera très affecté.

A 22 ans, Cloclo décide de partir à la conquête du public parisien encouragé par son cercle d'amis et notamment sur les conseils de Brigitte Bardot. Son 1er 45 tours sera le 'Nabout Twist' enregistré sous le nom de KÔKÔ (nom qu'il n'avait pas choisi) . Deux versions seront enregistrées de ce titre : une en français avec dans les choeurs Nicole Croisille et Hugues Haufray, et une en arabe. Ce titre n'aura pas le succès escompté.

Il rejoint alors l'orchestre d'Olivier Despax et joue pendant l'été 1962 au 'Papagayo' à St-Tropez. Janet, qui fut la 1 ère femme de Cloclo, fut engagée comme danseuse à l'Olympia, c'est là qu'elle rencontrera Gilbert Bécaud dont elle tombera amoureuse. En pensant à un avenir meilleur avec ce dernier, elle divorcera le 13 mars 1967 et Claude sera très affecté de cette séparation.

Claude cherche de nouvelles chansons et entend Girls, Girls, Girls. Il souhaite l'adapter sentant enfin une chance du succès, mais la chanson est déjà réservée, pourtant Claude persuade si bien Jean-Jacques Tilché d'opter pour lui que celui-ci lui accorde la chanson. Un texte existe déjà de Vline Buggy et s'intitule Rien, rien, rien que notre amour qui ne plaît absolument pas à Claude. Il décide de rencontrer Vline Buggy. Il lui dit sa façon de penser et demande quelque chose qui sonne comme une cloche, an anglais ' bell ', tout de suite vient le titre Belles, belles, belles… Vline Buggy lui demande alors de faire ses preuves pour un nouveau texte. Une fois terminé, il le soumet à Vline qui lui propose directement de cosigner la chanson, elle lui plaît ! Cosigner une chanson, terme inconnu pour Claude. Elle lui explique qu'il va toucher des droits d'auteur ! Claude est fou de joie, le voilà chanteur compositeur ! Belles, belles, belles a un succès fou, 1,7 million d'exemplaires vendus, et passe dans l'émission préférée des jeunes sur Europe 1 de Daniel Filipacchi, à savoir Salut les Copains. La locomotive Cloclo démarre…

Un contrat de 5 ans est signé avec Philips. Il devient à la fin de l'année 1962 pour des milliers de gens 'Cloclo'. En 1967, il fera connaissance d'Isabelle Forêt qui lui donnera son 1er enfant 'Coco', le 8 juillet 1968, et le 15 novembre 1969 naîtra son second garçon Marc.

En 1967, pour son super 45 tours dans lequel figurera la chanson Comme d'habitude, il se lance dans les affaires et fonde son label, les disques Fleche, tout un symbole !

Le 14 mars 1970 alors qu'il se produit à Marseille (salle Vallier), il est pris d'un grave malaise sur scène. Épuisé physiquement et nerveusement, il sera hospitalisé deux jours et sera forcé de se reposer pendant un mois et demi. Le 6 mai 1970, il est de retour sur les planches de Marseille, il déclare : 'Je suis tombé à Marseille, je me relèverai à Marseille !'.

Le 17 mai 1970, il est victime d'un sérieux accident de la route sur l'autoroute du sud près d'Orange. Son nez est fracturé et ses pommettes éclatées, il doit subir une rhinoplastie. C'est donc avec un nouveau profil que Claude chantera sa nouvelle chanson C'est de l'eau, c'est du vent lors de son retour à la télévision.

Suite au départ d'Isabelle pour le sud de la France avec les enfants, il va rencontrer Sofia d'origine danoise avec qui il restera 3 ans.

En septembre 76, il lance son parfum Eau noire. Pour fêter l'événement, il organise un cocktail auquel seront conviés près de 400 invités. Il y viendra au bras de Kathalyn, elle deviendra son nouvel amour. En juin 1977, il enregistre un duo avec sa compagne Kathalyn, C'est comme ça que l'on s'est aimé.

Cloclo est de plus en plus déterminé à internationaliser sa carrière. En septembre, il sort un album de ses plus grands succès en anglais. Ce disque sera distribué non seulement en France, mais aussi en Angleterre par EMI Records. C'est l'occasion pour lui de faire quelques apparitions à la télévision anglaise. Il enregistre plusieurs émissions à Londres et il devient vite le chouchou des jeunes Anglaises qui le surnomment 'Claudy'.

Toujours à l'affût de nouveaux tempos, il décide d'enregistrer un 30 cm à la mode disco (qui commence à déferler sur l'Europe). Le premier extrait de cet album est Magnolias forever qui remporte dès sa sortie un énorme succès (plus de 800 000 exemplaires vendus).

Le 16 janvier, il donne son premier gala à Londres au Royal Albert Hall, la plus grande salle de la capitale. Les 3 et 4 février, il se retrouve comme chaque année au Forest National de Bruxelles, puis à Charleroi, à Liège et à Wavre. Les jeudi 9 et vendredi 10 mars 1978, la chaîne anglaise BBC accueille Claude dans ses studios suisses de la station de Leysin dans le canton de Vaux. Il doit enregistrer une émission spéciale, Snowtimes, qui doit être diffusée le Noël suivant sur la chaîne. Cloclo sait que cette émission est importante. Avec minutie, il tourne avec les clodettes (Julie, Prisca, Béatrice, Dany et Sandra) les titres Bordeaux Rosé, The Vagabond, Day Dreamer, ainsi qu'une chanson de circonstance I believe in Father Christmas. Sitôt le tournage terminé, Claude et son équipe regagnent l'aéroport de Genève où l'avion privé de Claude décollera en retard à 22h50 à cause du brouillard...

Le samedi 11 mars 1978, alors qu'il se préparait dans son appartement du boulevard Exelmans pour participer à l'émission Rendez-vous du Dimanche de Michel Drucker, il se dirige vers sa salle de bain pour prendre une douche. Il s'aperçoit que l'applique au-dessus de lui qui n'est pas droite, connu pour sa minutie du rangement, Claude voudra l'ajuster et sera électrocuté… Immédiatement, les pompiers sont prévenus, Kathalyn lui fait du bouche à bouche pour le ranimer, l'adjudant de la brigade des pompiers de Paris essaie tout : ventilation assistée, massage cardiaque, son pouls se remet à battre une minute trente, deux... et soudain un arrêt cardiaque suivi d'une embolie pulmonaire. A 16 h, un flash spécial à la radio et à la TV annonce le décès de Claude. C'est la stupeur ! Les funérailles auront lieu le 15 mars 1978 à l'église d'Auteuil, un ultime adieu à l'artiste. A l'extérieur des milliers de fans en pleurs. Claude sera inhumé quelques heures plus tard à proximité de son moulin à Dannemois. Ce même jour, son nouveau 45 tours Alexandrie, Alexandra arrive chez les disquaires.

Une autre carrière commence, celle de l'éternité...
Cette biographie de Claude François vous a été présentée par mes-biographies.com
Tous droits réservés - Nous contacter, poser une question, écrivez nous sur contact@mes-biographies.com




cliquez ici
Pour accéder directement à mes-biographies.com : Publicité: